Le 13H

Emploi : ce chasseur de têtes vous recrute directement dans la rue

TF1 | Reportage Guillaume Gruber, Christophe Hanesse, Vincent Ruckly
Publié le 6 décembre 2022 à 16h33
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Aujourd'hui, les entreprises font tout pour muscler leurs méthodes de recrutement.
Désormais, ce sont elles qui doivent séduire, et plus l'inverse.
Alors pour trouver ses futurs salariés, certaines n'hésitent pas à aller les chercher en pleine rue.

Peut-être qu’il pourra changer votre vie, si vous lui accordez seulement deux minutes. Jean-Marc Teutsch n’est pas vendeur à la sauvette, mais plutôt un chasseur de tête. Au pas de course, il recrute directement dans la rue pour différentes entreprises. Aujourd'hui, il cherche des chauffeurs de bus. Pendant sa procédure de recrutement, il n’hésite pas à parler de salaire pour convaincre directement ses interlocuteurs. "D'être sollicité comme ça dans la rue, je ne m'attendais pas à ça", s'amuse un passant. 

"Ce que recherche l'employeur aujourd'hui, c'est le contact"

Avec ces castings sauvages, il a trouvé du travail à 500 personnes en 2021. "Les méthodes traditionnelles, on a tout dématérialisé, on a mis de la distance avec la ressource. Ce que recherche l'employeur aujourd'hui c'est le contact, et il n'y a pas mieux aujourd'hui", explique cet expert. Tiphaine a été recrutée grâce au chasseur de têtes, elle vient d'être embauchée dans cette société de transport, avant elle travaillait dans l'industrie. "Je n'avais pas du tout le courage de reprendre d'autres recherches, c'est vraiment une opportunité qui s'est offerte", explique la jeune femme.

Ouvrir les portes de l'usine pour attirer les candidats

Dans les Vosges, face à la pénurie de main d’œuvre, les entreprises doivent aussi innover dans leur méthode de recrutement. Parmi ces innovations, faire des visites d’usine avec les demandeurs d’emploi dans l’objectif de leur donner envie d’y travailler. "Avant, c’étaient les employés qui doivent séduire l’entreprise, aujourd’hui, c’est l’entreprise qui doit séduire les salariés, ça a changé le rapport de force", rapporte Eddy Chevrier, le responsable de tissage chez "Tissage Mouline Thillot". 

Lire aussi

Cette usine de tissage a même mis en place des séances de massage pour ses salariés. Un effort supplémentaire pour conserver cette main d’œuvre si précieuse pour l’entreprise.


TF1 | Reportage Guillaume Gruber, Christophe Hanesse, Vincent Ruckly

Tout
TF1 Info