Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Enquête sur la galère des candidats aux stages en entreprise

Publié le 14 avril 2021 à 20h23, mis à jour le 14 avril 2021 à 23h57
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Dans le contexte de la pandémie, les demandes de stage deviennent autant de déception pour certains étudiants. Plusieurs se sont confiés à nos journalistes sur leurs difficultés et les sacrifices qu'ils ont dû faire pour obtenir un stage.

Les entreprises sont en grande difficulté financière. Le contexte sanitaire complique l'accueil des stagiaires. Les offres n'ont donc jamais été aussi rares. Sur Internet, ils sont des milliers d'étudiants à partager leur angoisse. Pour Blandine Legout, directrice adjointe de l'IUT du Mans (Sarthe), une course contre la montre commence.

Pour convaincre les entreprises, elle a pris une décision délicate. Permettre aux étudiants d'effectuer un stage de huit et non plus de dix semaines. Pour cette durée, les employeurs ne sont pas tenus de payer les étudiants. Ces derniers renoncent donc à la rémunération d'un stage, 600 euros par mois.

Certains doivent renoncer à leur rémunération. D'autres ne peuvent tout simplement pas venir sur leur lieu de stage. Et pour cause, au sein de certaines entreprises, tous les salariés sont en télétravail. C'est le cas de Luce Barrere, étudiante en master de communication. Elle travaille chez ses parents dans la ville d'Ondres à 760 kilomètres de sa cheffe qui est à Paris.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info