VIDÉO - Temps de travail : ces fonctionnaires qui ne font toujours pas 35 heures par semaine

par M.T | Reportage TF1 : Noé Gandillot, Florian Le Goïc et Fabrice Maillard
Publié le 5 décembre 2023 à 7h00

Source : JT 20h Semaine

Un récent rapport de la Cour des Comptes se penche sur le temps de travail des fonctionnaires.
Il regrette que certains employeurs de la fonction publique n'appliquent toujours pas la règle des 35 heures, malgré une loi de 2019.
Les dérogations qui perdurent sont-elles justifiées ? Le 20H de TF1 a mené l'enquête.

"Toujours garder le dos droit !", s'exclame Gilles Aoustin, tout en balayant les feuilles mortes. Cet agent communal s'occupe depuis vingt ans des espaces verts de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne). Il gagne 1780 euros net par mois, et travaille en moyenne 34 heures par semaine sur l'année, soit moins que les 35 heures demandées par l'État à chaque fonctionnaire territorial. 

Le 8 novembre, la Cour des comptes a publié un premier bilan de la loi de transformation de la fonction publique entrée en vigueur en août 2019. Son constat : certains employeurs de la fonction publique qui n'appliquent toujours pas la règle des 35 heures de travail hebdomadaires, malgré cette loi qui devait supprimer l'essentiel des dérogations. C'est le cas du maire de Bonneuil-sur-Marne, Denis Öztorun, qui assume ce bras de fer avec l'État.

"J'ai du mal à recruter aujourd'hui des agents aux ressources humaines parce qu'ils sont mieux payés dans le privé. Nos agents sont mal payés, ils ont moins de congés que les autres. Donc je défends le droit au travail de mes agents", s'exclame le maire, déterminé, dans le reportage du 20H de TF1 à retrouver en tête de cet article. Ben Nuredine Arben, en charge de la propreté à Bonneuil-sur-Marne, y est particulièrement sensible : "Souffler, nettoyer, ratisser, ramasser... J'ai 56 ans, (...) on a le droit d'avoir un peu de congés", réagit-il énergiquement. 

L'État ne montre pas l'exemple, regrette la Cour des comptes

La fonction publique territoriale n'est pas la seule à ne pas respecter la règle des 35 heures. Les ministères de l'Intérieur, de l'Économie et de l'Enseignement supérieur sont également pointés du doigt. Selon la Cour, les fonctionnaires des universités, hors enseignants, travaillent en moyenne 1462 heures par an, au lieu des 1607 exigées. Il faut que la loi soit appliquée "sans tarder de la même manière" dans les fonctions publiques territoriale et de l'État, insiste-t-elle.

"Pour moi, ces chiffres ne sont pas révélateurs d'une réalité que je côtoie tous les jours. Beaucoup de personnes sur site font leurs 35 heures", défend face à notre caméra Bernard Virginie, informaticien à l'Université Sorbonne Paris Nord. "Moi, je commence à 8h30 et à cette heure, 18 heures, je devrais être partie. Si j'étais payée par rapport aux heures que je fais, je serais très riche", affirme Nadia Khemache, responsable gestion financière du même établissement. Les fonctionnaires rencontrés par nos équipes rappellent que leurs heures supplémentaires ne sont généralement pas comptées, et donc pas rémunérées. 


M.T | Reportage TF1 : Noé Gandillot, Florian Le Goïc et Fabrice Maillard

Tout
TF1 Info