Dans "Le 13H à vos côtés", le JT de TF1 vous accompagne face aux problèmes que vous rencontrez au quotidien.
Au menu du jour, la tenue vestimentaire pendant les fortes chaleurs.
Ani Basar répond sur le plateau de Jacques Legros.

Il fait très chaud et ceux qui travaillent se posent forcément la question de la tenue vestimentaire au travail. Alors par exemple, ai-je le droit de venir travailler en short ? 

En théorie, oui. chaque salarié est libre de venir travailler comme il le veut. C’est inscrit dans le code du travail ! Alors forcément, quand le thermomètre grimpe, venir en short plutôt qu’en costume-cravate, c’est forcément tentant. Pour autant, ce n’est pas toujours possible. Premier cas, le plus simple : si la nature de l’emploi le justifie. C’est le cas, lorsque la sécurité du salarié est en jeu. Prenons l’exemple d’un ouvrier sur un chantier : c’est dangereux. Alors, une tenue de protection spéciale peut être imposée et ce sera à l’employeur de la fournir gratuitement. On ne s’habille pas non plus comme on veut si on est en contact avec des clients ou du public. L’employeur peut demander une tenue adaptée à l’environnement de travail. Et même s’il fait très chaud, il peut vous refuser le port du short ou du bermuda. On peut aussi vous imposer un uniforme aux couleurs de l’enseigne pour laquelle vous travaillez. L'objectif, c'est d'être identifiable. C’est le cas dans les chaines de magasins ou de restaurant. Autre exception : votre tenue doit être correcte lorsque votre travail engage l’image de l’entreprise.

A-t-on une définition précise de cette tenue correcte ?

Non, pas de définition précise, mais en 2001, par exemple, la Cour de cassation a estimé qu’un employeur pouvait tout à fait interdire à une salariée d’une agence immobilière de venir travailler en survêtement. Mais, la tenue jean-baskets ne peut vous être reprochés par votre employeur, sauf exception. Sachez qu’il pourrait même être sanctionné s’il le faisait.

Comment savoir ce que j’ai le droit de mettre ?

Toutes ces obligations vestimentaires doivent figurer dans le contrat de travail, le règlement intérieur de l’entreprise, la convention collective ou tout autre document écrit par l’employeur. Le salarié qui ne respecte pas ces consignes vestimentaires sur son lieu de travail s'expose à des sanctions disciplinaires. Ça peut aller du simple avertissement au licenciement si le salarié s’entête.  

Posez vos questions en vidéo

Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser directement en vidéo en vous rendant sur notre page dédiée.

Vous pouvez également l’envoyer par mail à l'adresse suivante : le13havoscotes@tf1.fr.


La rédaction de TF1info | Ani Basar

Tout
TF1 Info