Le 20h

Restaurant éphémère : ces serveurs d'un jour ont tous reçu une offre d'emploi

TF1 | Reportage Pierre Corrieu, Caroline Blanquart
Publié le 11 octobre 2022 à 11h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Pôle Emploi et l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) proposent un service dans un restaurant éphémère.
L'objectif est de permettre à des demandeurs d'emploi de goûter à la restauration.
Ils assurent le service du déjeuner avant de passer un entretien d'embauche.

Plus de 350.000 emplois sont à pourvoir aujourd'hui dans le pays. Parmi eux, des dizaines de milliers dans l'hôtellerie et la restauration. Alors, pour combler à la fois les recruteurs et les demandeurs d'emploi, voici une technique qui ne fonctionne qu'à la motivation et ne repose pas sur les CV ou les diplômes : le restaurant éphémère. Pôle Emploi et l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) en ont ouvert à Rouen et nos équipes se sont rendus sur place pour voir comment cela fonctionnait. Et ça fonctionne !

Des demandeurs d'emploi sont formés pendant une matinée, assurent le service du déjeuner avant de passer un entretien d'embauche. C'est le cas de Lakhdar, demandeur d'emploi et interrogé dans le reportage en tête de cet article. Ce lundi 10 octobre, pour la première fois, il va servir, non pas des clients, mais des recruteurs. Son objectif : tout faire pour les convaincre de l'embaucher. "C'est bien, c'est mouvementé", nous dit-il, encore un peu inexpérimenté et intimidé.

Après des échanges et un bon repas, un possible recrutement immédiat

Ce jour-là, ils sont huit candidats à participer au restaurant éphémère. Tous recherchent un emploi depuis plus de trois ans. Aucun d'eux n'a été formé aux métiers de la restauration. Alors, pour les recruteurs, il faut surtout s'assurer de ce qui les motive. "On crée un lien, un contact", observe l'un d'eux, dans le sujet. "Cela permet de voir s'il y a une base, par rapport aux gestes qu'ils sont en train d'exécuter." Et parfois, après quelques échanges et un bon repas, les choses vont parfois très vite. 

Régina, que l'on voit dans notre sujet, apprend lors de notre entretien avec un recruteur qu'elle est prise d'office en tant que serveuse. Elle ne trouvait pas de travail depuis son arrivée en France, il y a cinq ans. "Je suis très contente, je n'arrive pas à parler, merci beaucoup", lui dit-elle, émue.

Lire aussi

 Ces "restaurants éphémères" sont amenés à être reconduits. Face à la pénurie de main d'œuvre, les demandeurs d'emploi longue durée sont désormais très convoités par les restaurateurs. Preuve de l'efficacité de la démarche : à la fin de la journée, tous les candidats sont repartis avec une offre d'emploi.


TF1 | Reportage Pierre Corrieu, Caroline Blanquart

Tout
TF1 Info