Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

La rentrée s'annonce difficile avec une reprise économique en K

François Lenglet
Publié le 26 août 2020 à 17h30
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

TRAJECTOIRE - La reprise des activités économiques en V qui était espérée pour la rentrée ne se profile finalement pas. Celle-ci prend en réalité la forme d'un K, avec deux branches différents selon les secteurs. Les explications du journaliste économique François Lenglet.

Le nombre de chômeurs a  baissé de 4,1% en juillet tout en restant à un niveau très élevé, selon les données publiées ce mercredi par Pôle emploi. Des chiffres du chômage qu'il faut prendre avec des pincettes. D'abord parce qu'ils ne concernent qu'un seul mois, un mois d'été en plus. Ensuite parce qu'une bonne partie de l'économie est encore sous aide massive de l'état, avec le chômage partiel. 

La rentrée s'annonce en effet difficile en matière de reprise économique. On espérait une reprise en V avec la chute brutale qu'on a connue au printemps, suivie d'une remontée tout aussi forte à l'automne. Mais ce n'est pas ce qui se produit : la reprise suit non pas la forme du V, mais la forme de la lettre K, avec une branche qui monte, et une autre qui descend. 

Il y a bien sûr des secteurs qui plongent, et qui vont probablement licencier : l'aérien, le tourisme, la restauration, l'habillement. Mais dans le même temps, d'autres profitent d'une embellie par rapport à la normale : la grande distribution, le commerce alimentaire, le commerce en ligne, les nouvelles technologies, les jeux vidéo. Et ceux-là vont embaucher. La reprise en K est une reprise un peu avare, qui a ses élus et ses réprouvés.


François Lenglet

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info