Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les commerces devraient bientôt pouvoir rouvrir, mais à quelles conditions ?

Publié le 20 novembre 2020 à 19h59, mis à jour le 20 novembre 2020 à 21h34
JT Perso

Source : JT 20h WE

Emmanuel Macron s'adressera une nouvelle fois aux Français, ce mardi à 20h. L'exécutif promet de donner de la visibilité sur le déconfinement, les futures vacances de Noël, la réouverture des bars et restaurants et celle des commerces.

C'est donc mardi à 20h qu'Emmanuel Macron doit de nouveau prendre la parole lors d'une allocution. Et il en a des choses à annoncer. Jean Castex a évoqué ce vendredi pour la première fois une date aux alentours du 1er décembre. Bercy a même finalisé un protocole sanitaire, et il est particulièrement strict.

Les commerces non-essentiels pourraient rouvrir dès la fin de la semaine prochaine. Mais pas dans n'importe quelle condition. Le protocole sanitaire sera plus strict dans les magasins. Jusqu'à présent, il devait y avoir un client maximum pour 4 m². C'est désormais, un client pour 8 m², deux fois moins de monde. Alors pour compenser, les commerçants pourraient être autorisés à rouvrir plus tard et le dimanche. Indispensable pour la gérante d'une petite boutique de jouets. "Ici, on a à peu près 20 à 25 m². Avec le nouveau protocole, on diminue par deux, trois notre capacité d'accueil. Et donc, notre chiffre d'affaires", a expliqué Anne Mangin, responsable des collections "Au nain bleu" à Paris, devant les caméras de TF1. Le calcul est encore plus vite fait chez Séverine, fleuriste "Vert et plus... " à Paris. Son magasin fait 8 m². "Finalement, il y aura un client dans le magasin et pas plus. Je pense que les gens, comme pour le premier déconfinement, attendront dehors", dit-elle.

Justement, lorsqu'on revoit les images du déconfinement au mois de mai, les Français étaient plutôt motivés. Mais cette fois, deux éléments ont changé. D'abord, la météo, et les courses de Noël. "En fait, de commander et d'être livré chez soi, c'est dix fois mieux que de faire la queue dehors", a réagi une passante. Alors c'est pour éviter ce genre de réaction que ce caviste a déjà réfléchi à des solutions pour retenir les clients. Pour Sébastien Dru, caviste "Nicolas" à Paris, "on va peut-être sortir de nos magasins ou peut-être de les conseiller en un premier temps à l'extérieur". Les trottoirs pourraient devenir les annexes des magasins. Ces règles s'appliqueront à tous les commerces, même ceux qui sont restés ouverts jusqu'à présent, boucherie, supermarché, pharmacie, qui vont devoir s'organiser.

Quant aux surfaces de plus de 400 m², elles auront l'obligation de contrôler à l'entrée que la jauge du nombre de personnes est respectée. Autre règle du protocole, une vitre en plexiglas devant les caisses. L'aération du magasin, là encore, tant pis pour les frileux. Dernière règle, gel hydroalcoolique obligatoire à l'entrée afin que les clients puissent toucher sans restriction les produits en magasin.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info