Au cœur des régions

Deux jours fériés en plus : ce vieil avantage des Alsaciens va-t-il disparaître ?

V. F | Reportage TF1 Philippe Vogel, Eric Schings
Publié le 1 avril 2022 à 10h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'Alsace et la Moselle bénéficient de deux jours fériés supplémentaires par rapport aux autres régions françaises.
Mais dans les mairies, les fonctionnaires pourraient les perdre, ce qui fait polémique sur place.

Les deux dates sont bien marquées sur les calendriers : le 26 décembre et le Vendredi Saint, avant Pâques, sont tous deux fériés en Alsace-Moselle. Et les Alsaciens sont très attachés à cette spécificité locale. "L'Alsace a une histoire, ce sont nos racines. J'ai toujours connu ça en tant qu'Alsacienne de souche, parlant en dialecte et vivant ici", souligne ainsi une habitante dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article. Pourtant, ces deux jours fériés supplémentaires, qui existent dans le droit local depuis 1892, hérités du temps où l'Alsace-Moselle était allemande, pourraient bien disparaître : "Pourquoi les changer, ça apporterait quoi ?", s'insurge une autre habitante.

Une motion signée par des centaines de maires

Il s’agit en effet de faire appliquer dans la fonction publique territoriale, partout en France, un temps de travail de 35 heures hebdomadaires, soit 1 607 heures par an. Difficile à mettre en place avec deux jours fériés en plus. "On ne peut pas dire aujourd'hui : 'on maintient les deux jours fériés, mais en contrepartie, nos agents de la fonction publique, vous allez compenser ces 14 h'. En trois minutes par jour, sur les 252 qui restent à travailler, je trouve que c'est un peu mesquin de leur demander ça", explique Pierre Perrin, le maire de Souffelweyersheim (Bas-Rhin). 

Rajouter trois minutes quotidiennes de travail ou supprimer deux jours fériés ? La question fait polémique. Une motion signée par des centaines de maires alsaciens a même été rédigée par l'Institut du droit local. "À l'heure actuelle, on parle de décentralisation et de différenciation du droit sur le territoire. Le droit local, c'est un modèle de différenciation où on peut appliquer les règles différemment tout en respectant la République ", explique Eric Sander, professeur à l'université de Strasbourg.

Lire aussi

Pour les élus locaux, supprimer des jours fériés, héritages d'une histoire mouvementée, c'est le début d'une remise en cause du droit local.


V. F | Reportage TF1 Philippe Vogel, Eric Schings

Tout
TF1 Info