Le 20h

Plagiste : un bureau face à la mer

Publié le 1 août 2022 à 20h30, mis à jour le 2 août 2022 à 0h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Gros plan sur quelqu'un qui passe ses journées au bord de l'eau, mais qui ne connaît pas vraiment le farniente. On pourrait croire que c'est un travail de rêve, mais en réalité, c'est un peu compliqué.

Un ciel sans nuages, du sable chaud et une eau turquoise, c'est le bureau d'Henri Hayache toute l'année. Il est plagiste à "L'Alba plage" à Fréjus dans le Var. Il démarre sa journée à 9 heures pour installer les matelas sur cette plage privée de 89 transats. Et tout doit être parfait pour accueillir les vacanciers.

Henri gère seul la plage, mais peut compter sur Élodie qui s'occupe du restaurant. En tout, 24 salariés s'entraident et ils ne vont pas chômer. Les mollets et les bras d'Henri sont bien déjà sollicités. Tout est prêt. La plage peut ouvrir. Trente minutes plus tard, c'est un défilé. Henri multiplie les allers-retours dans le sable, un vrai marathon.

C'est l'heure de l'apéritif sur la plage pour les clients. L'heure aussi d'une petite pause pour le personnel avant le grand rush. Un moment de répit, sauf pour Henri. Et une heure plus tard, le restaurant est complet. En cuisine, c'est le rush. Les clients veulent aussi être servis sur la plage. Il fait 36 °C à l'ombre.

Ce travail, qui semblait idyllique, est en réalité très exigeant. Le gérant Sébastien Mabille peine d'ailleurs à trouver du personnel. "C'est très physique, c'est fatigant, on subit la chaleur. Marcher dans le sable chaud, c'est très dur aussi. J'ai de la chance d'avoir Henri", se confie-t-il. Henri gagne 2 200 euros net par mois. Il a rejoint cette plage familiale, il y a tout juste 3 ans. Il y trouve une clientèle fidèle et apprécie de pouvoir créer des liens avec les vacanciers.

Le soleil se couche. Le calme revient petit à petit sur la plage. Les pas sont désormais plus lourds. La fatigue se fait sentir. Avant de rentrer, il contemple une dernière fois la vue de son bureau, dont il ne profite jamais. Henri ne s'est pas baigné depuis un an et demi.

TF1 | Reportage C. Abel, V. Pierron


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info