Les artisans de nos régions
Avec

Perte de clients : les coiffeurs se font des cheveux

TF1 | Reportage Elena Despatureaux, David Bordier
Publié le 13 janvier 2023 à 8h25, mis à jour le 13 janvier 2023 à 12h13
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 20h Semaine

À cause de l'inflation, les clients se font de plus en plus rares dans les salons de coiffure.
Les professionnels, qui ont dû augmenter leurs tarifs, s'inquiètent.
Même les géants du secteur ne sont pas épargnés.

Quand le téléphone sonne, Soline Hody, coiffeuse à Chartres (Eure-et-Loir), retrouve le sourire. Car les clients se font rares. Soline a ouvert son salon indépendant il y a dix ans. Pour la première fois, son agenda n'était pas complet pour les fêtes de Noël. Et en ce début d'année, elle s'inquiète : "On a beaucoup plus de mal à remplir nos samedis, alors qu'auparavant, c'étaient des journées qui étaient remplies".

En décembre, elle a perdu 2000 euros de chiffre d'affaires. Car avec la crise, les Français dépensent moins dans l'esthétique, comme Antoine, 18 ans, étudiant. "Ce n'est plus essentiel. Surtout, on doit payer la voiture qui est de plus en plus chère. Donc, on se fait les cheveux tout seul. Beaucoup d'amis font ça chez eux", explique-t-il dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article.

Des factures qui ont explosé

Moins de clients, mais plus de charges. Les factures d'eau et d'électricité de Soline ont augmenté de 50% par mois. Il a fallu trouver des solutions. "On a diminué l'amplitude horaire. Au lieu d'ouvrir à 8h30, on ouvre à 9h. Et avant, on faisait journée continue tous les jours, maintenant, on ferme entre 12h30 et 14h", poursuit-elle.

Lire aussi

Les géants de la coiffure ne sont pas non plus épargnés. Le leader français, qui possède 1500 salons en France, a perdu 20% de sa clientèle. Fabien Provost, directeur général et artistique des Salons Franck Provost, fait le point avec son équipe à Marseille. Les habitudes des clients ont changé. Il y a davantage de rendez-vous à la dernière minute. Mais le patron veut rester confiant. "On aura toujours besoin de se faire couper les cheveux, donc c'est inévitable. Et puis après, il y a toute cette notion de plaisir". Un plaisir un peu plus cher qu'avant. En France, un salon sur deux a augmenté ses tarifs pour faire face à l'inflation.


TF1 | Reportage Elena Despatureaux, David Bordier

Tout
TF1 Info