Le 20h

Recherche désespérément... chauffeurs de bus

Publié le 27 septembre 2022 à 20h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Il manque aujourd'hui 8 000 conducteurs de bus dans de nombreuses villes.
Pour les voyageurs, les temps d'attente s'allongent et le service se dégrade.

Devant la gare de Massy-Palaiseau, les voyageurs sont nombreux à attendre le bus. Cette attente se répète tous les jours en ce moment. "Hier matin, le bus n'était vraiment pas à l'heure, donc je l'ai attendu longtemps. Finalement, j'ai dû prendre le train et je suis arrivée en retard", raconte une voyageuse.

Ces retards sont dus au manque de conducteurs pour assurer toutes les rotations. "Sur toute la ligne, il y a au moins 17 à 20 tours de louper. Après, ça pénalise les gens qui vont au boulot. C'est pour ça qu'il faut dire au patron de nous payer un peu plus", déclare un chauffeur.

Rien qu'en Île-de-France, la RATP cherche à recruter 800 conducteurs. Pour cela, la régie abaisse l'âge de recrutement de 21 à 18 ans et forme de nouveaux apprentis. "La RATP propose une rémunération de 2 200 euros brut par mois la première année pour un jeune embauché, sans diplôme et sans expérience mais retenu car motivé", précise Alexandre Guyot, directeur des ressources humaines du réseau de surface RATP.

Mais cela n'est visiblement pas suffisant pour attirer de la main-d'œuvre. De nombreuses régions rencontrent ce problème. Selon l'union des transports publics, il manquerait en France 8 000 chauffeurs pour les bus et les cars scolaires. Près de Montbéliard, on rappelle même les retraités.

TF1 | Reportage C. Chapel, N. Hadj Bouziane, A. Hanout


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info