VIDÉO - Chômage : on vous explique les nouvelles règles d'indemnisation

TF1 | Reportage Fabien Chadeau, Baptiste Guenais, Mustapha Kherraji
Publié le 21 novembre 2022 à 14h57

Source : JT 13h Semaine

Les arbitrages du gouvernement sur la réforme de l'assurance-chômage ont été dévoilés ce lundi.
La durée d'indemnisation des demandeurs d'emploi va baisser.
Période verte ou rouge, professions exemptées... Le point sur tout ce qui change.

Rien ne change sur le montant de l'allocation : les chômeurs continueront à percevoir la même indemnité. En revanche, avec les nouvelles règles mises en place à partir du 1er février prochain, les durées d'indemnisation seront plus courtes : elles évolueront dorénavant en fonction de la conjoncture économique. 

Si celle-ci est "dans le vert", c'est-à-dire que le taux de chômage est inférieurs à 9% et ne connaît pas de progression supérieure à 0,8 point sur un trimestre, les conditions se durciront. La durée d'indemnisation baissera alors de 25 %. Par exemple, un nouveau chômeur qui aurait eu droit à 24 mois d'indemnités dans le système actuel verra son compte à rebours passer à 18 mois seulement dès le 1er février prochain, les voyants étant actuellement au vert. 

TF1

L'objectif, selon le gouvernement, est d'inciter à reprendre un emploi plus rapidement pour lutter contre les difficultés de recrutement des entreprises. "C'est pour nous faire accepter des emplois précaires qui ne sont pas adaptés à notre profil", peste une femme dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

En revanche, si la situation économique se dégrade et passe "au rouge", c'est-à-dire que le taux de chômage dépasse les 9 % ou progresse de plus de 0,8 point sur un trimestre, les règles actuelles demeurent. Celui qui avait droit à 24 mois d'indemnités continuera à les toucher. 

Quelques professions ne sont pas concernées par la réforme : pour les intermittents du spectacle, les dockers, les marins-pêcheurs et certaines personnes licenciées pour motifs économiques, le système restera identique, et donc plus avantageux. Enfin, comme aujourd'hui, personne ne touchera moins de six mois d'indemnité.


TF1 | Reportage Fabien Chadeau, Baptiste Guenais, Mustapha Kherraji

Tout
TF1 Info