Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des téléspectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous répond".
Au menu, une question sur la pénibilité au travail et les métiers concernés.
Garance Pardigon y répond sur le plateau de Gilles Bouleau.

Existe-t-il une liste exhaustive des métiers dits "pénibles" ?  

 

Non. Tous les métiers le sont potentiellement, à partir du moment où ils présentent l'un des six facteurs de risque reconnus depuis le 1er octobre 2017. L’Institut national de recherche et de sécurité nous en donne la liste sur son site : travail de nuit, travail répétitif, travail en équipes successives alternantes, bruit, températures extrêmes, risque hyperbare, c’est-à-dire dépassement de la pression atmosphérique. 

"Ces facteurs de risque donnent droit à des points, qui sont crédités sur votre compte professionnel de prévention", explique Pascal Pétrel, avocat spécialisé en droit en social. Le barème d’attribution des points dépend non seulement de l’exposition aux facteurs, mais aussi de l’âge et de la durée du contrat de travail. Pour consulter votre solde, il suffit de créer votre espace personnel ici. C’est très simple : il suffit de vous munir de votre numéro de sécurité sociale, la pénibilité au travail étant gérée par l’Assurance maladie.  

 

"Il vaut mieux surveiller votre solde au fur et à mesure, et signaler les oublis le plus tôt possible", conseille Pascal Pétrel. En effet, c’est à votre employeur de déclarer les facteurs de risque liés à votre poste... mais il se peut qu’il y ait des oublis. Et dans ce cas, c’est la porte ouverte aux litiges ! Dans sa foire aux questions dédiée au sujet, l’Assurance maladie conseille d’abord de se retourner vers son employeur, puis auprès du compte professionnel de prévention. 

 

Car ces points peuvent vous permettre de partir plus tôt à la retraite. "Vous pouvez les échanger contre des trimestres, jusqu’à huit. Cela permet donc d’anticiper son départ à la retraite de deux ans au maximum", calcule Emeric Jeansen, maître de conférence à l’Université Panthéon-Assas, auteur du manuel Droit de la protection sociale. 

 

Cette utilisation des points peut être demandée à partir de 55 ans, nous précise-t-on à l’Assurance retraite. "Nous n’intervenons pas dans cette 'conversion'. Nous agrégeons simplement ces trimestres dans les dossiers de départ en retraite".  

Posez vos questions

Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #le20HVousRepond, ou directement par mail à l'adresse suivante : le20Hvousrepond@tf1.fr. Ou encore désormais en vidéo en vous rendant sur notre page dédiée.

Nouveauté, pendant cette rubrique du 20H, vous verrez apparaître un QR Code en bas de l'écran : vous pourrez alors le flasher et accéder directement depuis votre téléphone portable ou tablette à un article enrichi.


Garance PARDIGON

Tout
TF1 Info