Un agriculteur sur deux sera parti à la retraite d'ici dix ans.
La question de la transmission se pose donc de plus en plus.
Un potager-école de Cannes (Alpes-Maritimes) permet d'apprendre le métier de maraîcher en un an.

Nazim peut être fier de ses betteraves. Cela ne fait que huit mois que cet ancien informaticien apprend son nouveau métier d'agriculteur. "C'est difficile, mais ça me plaît de voir pousser, d'une graine minuscule à une belle salade... c'est magique", dit-il. Un peu de magie, mais surtout beaucoup de travail. Dans cette école de maraîchage urbain à Cannes (Alpes-Maritimes), les élèves en reconversion ont un an pour tout maîtriser. Ils apprennent surtout grâce à la pratique. 

Le secret du fondateur de cette école : la vieille technique du maraîchage à la française. Beaucoup de fumier, broyage des anciens plants pour faire de l'engrais...  Ces méthodes permettent d'exploiter de petites terres agricoles en ville qui ne trouvaient pas preneur.

Pour devenir maraîcher, Franck, capitaine de voilier de 58 ans, doit aussi apprendre à commercialiser sa production. "Ce sera à nous d'y aller tout seul et de venir négocier, faire notre métier de A jusqu'à Z", explique-t-il. En plus de ce grossiste, l'école fournit aussi des restaurants et des paniers pour les particuliers.


La rédaction de TF1info | Reportage Anouchka Flieller, Christine Guérard

Tout
TF1 Info