Une semaine pour l'emploi

Semaine pour l'emploi : de nombreux postes de menuisiers à pourvoir

TF1
Publié le 6 novembre 2020 à 13h33, mis à jour le 6 novembre 2020 à 17h20
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Bien que depuis quelques années les métiers manuels ont à nouveau la cote auprès de jeunes ou de salariés en reconversion, il y a une pénurie de candidats dans certaines filières. Dans celle de la menuiserie, les besoins sont immenses.

Usiner, coller, visser... Chez un fabricant de portes et fenêtres à Le Loroux-Bottereau (Loire-Atlantique), les ateliers tournent à plein régime. L'entreprise recrute une vingtaine de menuisiers pour des contrats de six mois minimum, mais aussi en apprentissage. C'est le cas de Bastien Kerbiche qui suit un CAP en menuiserie. Cet apprenti menuisier estime qu'il est bien plus intéressant d'apprendre en entreprise plutôt qu'à l'école. Un profil idéal mais qui est bien trop rare. Les jeunes ne sont pas assez nombreux dans les centres de formation. Les responsables embauchent donc également des salariés en reconversion.

A Montrevault-sur-Èvre (Maine-et-Loire), Fabrice Leblanc tient un atelier d'ébénisterie. Ebéniste, voilà un autre travail du bois qui nécessite de la précision et qui s'apprend en atelier. Si Fabrice a pu recruter un apprenti, c'est grâce aux 5000 euros versés cet été par l'Etat aux employeurs pour les apprentis de moins de 18 ans. Commode Louis XIV, pendule du Second Empire et autres tables d'époque, pour les restaurer, il suffit de suivre un CAP d'ébéniste pendant deux ans.


TF1

Tout
TF1 Info