SOS Commerces

SOS commerces : ils venaient de se lancer et se retrouvent aux abois

Publié le 4 novembre 2020 à 13h26
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Des commerçants qui ont ouvert leur boutique il y a quelques semaines subissent une double peine avec le nouveau confinement. Certains sont obligés de fermer et n'ont pas le droit aux aides de l'Etat.

À Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), Arianne Baquey a dû fermer sa boutique d'objets de décoration trois semaines seulement après son ouverture à cause du nouveau confinement. Une décision qu'elle considère comme injuste. Artisan et créatrice, elle mise sur la vente en ligne sur les réseaux sociaux pour s'en sortir, mais c'est loin d'être suffisant. De plus, Arianne ne peut pas bénéficier des aides de l'État, étant donné qu'elle n'a aucun chiffre d'affaires sur lequel s'appuyer. Elle compte sur elle-même et sur la solidarité.

Quant à Mike Mariot, futur restaurateur, il ressent à la fois du désespoir et de l'amertume. En effet, il devait reprendre l'hôtel-restaurant dans lequel il a travaillé pendant quinze ans. Mais à cause de la situation sanitaire, il a dû différer son projet plutôt que d'ouvrir uniquement l'hôtel pour les déplacements professionnels. En attentant de retrouver les clients en salle, il réclame une meilleure visibilité et une plus grande stabilité. Beaucoup se raccrochent d'ailleurs à la perspective du déconfinement comme un ultime espoir.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 04/11/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 4 novembre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info