Au moins 2.500 demandeurs d'emploi, approchant de l'âge de la retraite à taux plein, ont continué de percevoir l'allocation chômage au lieu de leur pension.
Les chômeurs concernés vont devoir rembourser les trop-perçus, qui vont de 5.000 à plus de 100.000 euros.
Des retraités concernés témoignent auprès de TF1.

Le piège s’est refermé sur de nombreux seniors demandeurs d’emploi. En raison d’un dysfonctionnement peu banal, révélé par le rapport annuel du médiateur de France Travail, au moins 2.500 d'entre eux (100.000 dossiers restent à examiner "dans toutes les régions") ont continué de percevoir pendant plusieurs mois l'allocation chômage au lieu de la pension de retraite. Et voilà que France Travail leur réclame de rembourser les trop-perçus, allant de 5.000 à 100.000 euros par personne... Alors que les pensions de retraite qu’ils auraient dû toucher dans le même temps ne peuvent, elles, pas leur être versées rétroactivement.

Lorsqu'elle a reçu le courrier, Isabelle a dû le relire plusieurs fois pour y croire. France Travail lui demande de rembourser près de 10.000 euros d’ici à une semaine, en raison de cette mauvaise transmission d’informations entre organismes publics. "Cette somme correspond à six mois d’allocations, précise cette ancienne chômeuse à TF1, dans le reportage du JT à voir dans la vidéo en tête de cet article. Je touche 1.100 euros par mois. J’essaye de me débrouiller, je fais des restrictions budgétaires sur tous les plans, mais vraiment, je ne sais pas comment faire."

"Je ne vais pas faire un crédit…"

Si vous êtes concerné, sachez d’abord que France Travail doit vous envoyer un courrier pour que la demande de remboursement soit effective. Et que vous disposerez, le cas échéant, d’un délai légal de deux mois pour contester… Mais les juristes recommandent plutôt d’effectuer ici un recours, en demandant un effacement de dette, procédure spécifique visant à effacer les créances d'un individu sans liquidation judiciaire. "Faites-le par écrit, de manière motivée, en transmettant tous les justificatifs de votre situation financière et familiale, préconisait, au micro de TF1 le 9 mai, Me Laure Germain-Phion, avocate au Barreau de Grenoble, experte en droit du travail. Vous pouvez invoquer comme argument le fait que, lorsque vous avez perçu ces allocations chômage, vous ne perceviez pas la retraite en même temps."

Un conseil justement suivi par Isabelle, dont la demande… vient d’être rejetée par le service public de l’emploi. Comme elle, Philippe, autre ex-chômeur aujourd’hui retraité, se trouve dans cette impasse administrative ubuesque. Lui a reçu une demande de remboursement le mois dernier. "Je pensais que c’était une blague, témoigne-t-il. J’ai simplement fait valoir mes droits, par rapport à ce qui était indiqué sur le site de France Travail. Là, ils me réclament 11.700 euros et je n’ai pas cette somme. Je n’ai pas du tout les moyens de rembourser, je n’ai rien à revendre et je ne vais pas faire un crédit…" 

Seule proposition reçue à ce stade : échelonner son remboursement. Sollicité par TF1, France Travail s'engage à analyser chaque dossier au cas par cas pour trouver une solution au plus vite. Mais pour l’heure, ni Isabelle, ni Philippe n’ont été contactés par l’organisme.


Hamza HIZZIR | Reportage TF1 Charles Diwo, Alice Bacot, Fabienne Moncelle

Tout
TF1 Info