VIDÉO - Relance du nucléaire : le secteur recrute avec des formations et des salaires attractifs

par La rédaction de TF1 | Reportage : Pierre Gallaccio, Gilles Parrot
Publié le 27 novembre 2023 à 12h31

Source : JT 20h WE

Dans le secteur nucléaire, 100.000 emplois seront à pourvoir d’ici dix ans.
Il faut construire six EPR, des réacteurs nouvelle génération, avec une compétence clef, la soudure.
Les salaires sont très attractifs.

Ce sont des métiers aujourd'hui méconnus, mais indispensables à la fabrication des plus grandes machines de l'industrie française. Métallurgistes, soudeurs, forgerons, la relance de la construction de réacteurs nucléaires les remet sur le devant de la scène. Dans une école de soudage en Saône-et-Loire, les formations s'enchaînent.

L’entreprise Framatome, en Saône-et-Loire, a des besoins de recrutement énormes, dont quinze nouveaux soudeurs par an pendant les dix années à venir. Avec ou sans diplôme, après un an de formation, c'est la garantie d’un CDI. Le salaire, qui commence "autour de 2000/2200 euros net par mois" selon un soudeur en formation rencontré par notre équipe, peut ensuite fortement augmenter pour les plus aguerris qui opèrent sur les pièces maîtresses d’un réacteur, comme le générateur de vapeur.

Dans les années à venir, la production doit doubler, afin de tenir les délais de construction des futurs réacteurs français. Pour cela, il faut donc recruter tous azimuts : techniciens, chaudronniers, fondeurs notamment dans l’immense forge du Creusot, unique en Europe.


La rédaction de TF1 | Reportage : Pierre Gallaccio, Gilles Parrot

Tout
TF1 Info