Ce que vous risquez si vous voyagez avec un billet de train qui n’est pas à votre nom

par Orane SCHERSCHEL pour TF1 INFO
Publié le 21 décembre 2023 à 20h00

Source : JT 13h Semaine

Vous risquez une amende si vous voyagez avec un billet de train qui n’est pas à votre nom.
Les conditions de vente de la SNCF précisent qu’il est possible de procéder à une vérification des pièces d’identité des voyageurs sur simple demande du chef de bord.
Le montant de l’amende varie selon l’âge du voyageur, la distance parcourue, mais aussi la rapidité de paiement.

Faute de frappe, commande faite par autrui ou titre de transport acheté dans la précipitation… Il est facile de se tromper au moment d’indiquer son prénom et son nom quand on réserve des billets de train. Mais attention, saviez-vous que cette petite erreur peut vous coûter très cher ? Voici ce que vous risquez en voyageant avec un billet au mauvais nom !

Des conditions peu visibles…

Nous sommes de moins en moins nombreux à prêter attention aux conditions générales de vente lorsqu’on achète en ligne : ces textes de lois très denses recensent pourtant toutes les règles et les conditions d’achat et précisent de nombreux points importants… comme l’obligation d’inscrire sur les billets de train les noms et prénoms de la personne voyageant. 

Pour la SNCF, le fait de voyager avec un billet au mauvais nom est en effet un motif d’irrégularité : “est en situation irrégulière tout voyageur qui [...] voyage avec un titre de transport nominatif et incessible établi au nom d'une autre personne”, peut-on lire dans l’article 8.2.1 des CGV de l’entreprise ferroviaire.

D’ailleurs, ces fameuses conditions – bien que peu lisibles – ne s’arrêtent pas là. Saviez-vous qu’il était obligatoire de posséder une pièce d'identité lorsque vous voyagez en train ? En effet, les conditions de ventes stipulent que le billet de transport doit être au nom du voyageur et le chef de bord peut procéder à une vérification des pièces d'identités sur simple demande… L'article 8.1. du texte ne peut être plus clair : les billets “étant nominatifs, personnels et incessibles, le voyageur est susceptible de devoir présenter, à tout contrôleur en faisant la demande, une pièce d'identité originale en cours de validité avec photo (carte d'identité, passeport, permis de conduire ou carte de séjour).” D’ailleurs, les copies des pièces d'identité qu’elles soient en papier ou numérisées ne sont pas acceptées !

Seule exception à la règle : les billets non nominatifs type TER. Qu’ils soient achetés au guichet ou directement dans un distributeur, ils peuvent être utilisés sans justificatif complémentaire, sauf si vous profitez d’un tarif réduit ou d'une carte d’abonnement…

Montants de l’amende ?

En fonction de l’âge du voyageur mais aussi de la distance parcourue, le montant de l’amende peut varier. Le barème de régularisation est disponible en annexe des CGV et il s’applique en cas de “situation irrégulière signalée spontanément avant les opérations de contrôle”. Si vous signalez votre irrégularité avant tout contrôle, la contravention peut être minorée. En revanche, elle augmentera si elle n’est pas réglée immédiatement : comptez notamment 50 € de frais de dossier…

Pour contester une amende, vous devez contacter le centre de recouvrement des contraventions de la SNCF dans un délai de trois mois maximum. Attention, si elle n’est pas réglée dans les temps, la contravention passe à 375 €…


Orane SCHERSCHEL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info