Tourisme : Hong Kong va offrir des centaines de milliers de billets d'avion

Publié le 6 octobre 2022 à 18h22

Source : TF1 Info

L'île de Hong Kong proposera, en 2023, 500.000 billets d'avion gratuits.
Le but : relancer l'industrie du tourisme en berne après la pandémie de Covid-19.

Après plus de deux ans de restrictions liées à la pandémie de Covid-19, Hong Kong veut faire revenir les touristes. Selon une information de Bloomberg, l'île va ainsi distribuer 500.000 billets d'avion gratuitement pour inciter les visiteurs à se rendre dans le centre financier. Une mesure qui sera mise en place lorsque toutes les restrictions sanitaires seront levées pour les voyageurs étrangers, ce qui pourrait être annoncé en octobre par le chef de l'exécutif, John Lee, lors de son discours de politique générale.

L'industrie du tourisme en berne

Le coût de cette opération est estimé à deux milliards de dollars hongkongais, soit environ 260 millions d'euros, alors que les compagnies aériennes peinent à retrouver leur niveau pré-pandémique et que l'industrie du tourisme est en berne. "L'autorité aéroportuaire finalisera l'accord passé avec les compagnies aériennes. Dès que le gouvernement aura annoncé qu'il supprime toutes les restrictions liées au Covid-19 pour les voyageurs entrants, nous lancerons les campagnes publicitaires pour les billets d'avion gratuits", a expliqué à la BBC Dane Cheng, directeur exécutif de l'Office du tourisme de Hong Kong. Des billets qui seront ensuite distribués au début de l'année 2023.

Un véritable coup de com' alors que l'île a mené, ces deux dernières années, une politique sanitaire parmi les plus dures au monde face à la pandémie, suivant la logique du "zéro Covid" mise en place par la Chine. Mais ces derniers mois, Hong Kong a allégé certaines de ses mesures, mettant notamment fin à la quarantaine obligatoire à l'hôtel pour tout voyageur étranger à son entrée sur son territoire. Les visiteurs doivent toutefois toujours se soumettre à un test PCR à leur arrivée, et ne sont pas autorisés à se rendre dans les bars et les restaurants pendant les trois premiers jours. 

Au-delà des restrictions sanitaires, l'île est également indirectement victime de la guerre en Ukraine. Alors que les compagnies aériennes évitent désormais l'espace aérien russe, elles sont obligées de prendre des routes détournées, ce qui en a poussé certaines, comme Virgin Atlantic, à supprimer leurs liaisons avec la cité financière. Sur les huit premiers mois de l'année, l'île a accueilli 184.000 visiteurs, bien loin des chiffres enregistrés avant la pandémie et la guerre en Ukraine. En 2019, 56 millions de personnes s'étaient ainsi rendues à Hong Kong.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info