REPORTAGE - Baobabs, éléphants, girafes : voyage dans la savane du Botswana

par La rédaction de TF1info | Reportage : Michel Izard, David Salmon
Publié le 23 juillet 2023 à 18h32

Source : JT 13h WE

C'est un lieu privilégié pour les études des chercheurs.
On y croise éléphants, girafes, gnous, hippopotames, mais aussi de majestueux baobabs.
TF vous emmène à la rencontre de la faune sauvage de la savane du Botswana.

Au Botswana, 40 % des terres sont laissées à la vie sauvage. C'est ce qui fait de cette région d'Afrique australe un exemple de préservation riche d'enseignements pour les scientifiques. Des chercheurs de l'Université du Botswana y collectent des données dans le but de protéger ce milieu, comme ils l'expliquent dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

"La conservation du milieu est notre objectif, affirme le chercheur Kaelo Makati. C'est important de continuer à étudier le milieu, à accumuler des données pour comprendre ce qu'il se passe." Ces travaux nécessitent de cohabiter avec la faune, comme lorsqu'un éléphant a enfoncé la tôle d'un véhicule de l'équipe : "Nous partageons l'espace avec les animaux, ils ont leur propre instinct, il faut en accepter les conséquences."

Les baobabs, "arbres bouteilles" où s'abreuvent les éléphants

Au milieu des paysages infiniment plats de la savane se dressent les baobabs. Arbres de légende, ils sont aussi appelés "arbres bouteilles", car ils jouent un rôle très singulier : "Cet arbre est composé à 90 % d'eau. Son bois, c'est comme une grosse éponge. Quand les éléphants sont assoiffés, ils viennent se servir, ils creusent et se désaltèrent", nous explique le guide Obitseng Modise.

Des termitières à la base de l'écosystème

Des centaines de milliers de termitières modèlent le paysage et sont à la base de la chaîne alimentaire, dans l'écosystème unique du delta de l'Okavango, qui compte 480 espèces d'oiseaux et 130 espèces de mammifères. On y croise notamment des girafes ou des troupeaux de gnous.

Ici, tout vient nous rappeler que nous ne sommes pas dans un parc, ni dans une réserve, mais au cœur de la nature en liberté. Sur un bras de rivière se trouve un hippopotame victime d'un combat à mort. "C'était le leader du groupe, mais il a été défié et tué par un jeune plus fort que lui. Maintenant, les oiseaux, les prédateurs et les charognards vont venir nettoyer", explique le guide. Préservée de la présence de l'Homme, la savane fait désormais face à un autre danger qui lui est dû : elle est menacée par une sécheresse préoccupante, générée par le réchauffement climatique.


La rédaction de TF1info | Reportage : Michel Izard, David Salmon

Tout
TF1 Info