LE 20H de TF1 vous emmène entre la Polynésie et le Cap vert, pour un tour du monde au milieu des lagons et falaises spectaculaires.
Avec cette question cruciale : comment faire pour préserver ces environnements ?

Des reliefs vertigineux au large du Sénégal. Nous sommes sur l'une des 18 îles volcaniques du Cap-Vert, Santo Antão, explorée par ce groupe de randonneuses françaises. Au total, 40.000 touristes arpentent ses sentiers chaque année. Une ressource pour les Capverdiens comme pour Isabelle, propriétaire de "Snack House Isabel. "Je suis très heureuse car le tourisme, c'est l'âme du Cap Vert, c'est grâce à ça que nous vivons", confie-t-elle dans la vidéo en tête de cet article.

Incroyable richesse des fonds marins

 À l'époque coloniale, le Cap-Vert était un lieu de transit dans le commerce des esclaves. Après six heures de marche, un panorama s'offre aux promeneuses. Aucune plage n'est accessible sur cette île. Canne à sucre, manioc, café, arbres fruitiers, les agriculteurs plantent jusqu'à 1600 mètres d'altitude. Les jeunes préfèrent s'aventurer dans les autres îles pour trouver du travail et le tourisme devient la principale ressource de ce jardin d'Éden battu par les vents de l'Atlantique.

Sur le même archipel du Cap-Vert, un autre décor, l’île de Sal et sa mine de sel surprenante dans un volcan éteint. Des milliers de tonnes de sel furent exportées par les colons portugais vers le Brésil.  Aujourd’hui, il reste une saline. "C'est marrant, l'eau nous pousse vers la surface", remarque une vacancière.

C'est en plongeant qu'on découvre la richesse de ses fonds volcaniques. Près de 300 espèces de poissons, des tortues de 200 kilos avec une espérance de vie jusqu'à 70 ans. L'équipe de TF1 qui s'est rendue sur place a eu la chance d'assister à l'éclosion des œufs de ces tortues, comme le montre les images émouvantes dans la vidéo en tête de cet article. Un marathon commence, très peu vont survivre.

Comment protéger toutes cette nature ? "Si on arrive à prouver que les  coraux sont capables de faire face aux prochaines vagues de chaleur, l'objectif sera de développer ces conservateurs profonds un peu partout sur différentes zones pour créer ces oasis coraliennes" assure une scientifique. 


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Gwenaëlle Bellec, Nathalie Laurent

Tout
TF1 Info