C'est un village perdu dans les Pyrénées, plus proche de Figueras que de Barcelone.
Lamanère est la commune la plus au sud de l'Hexagone.
Le 13H de TF1 vous invite à découvrir cette région frontalière, calme et splendide.

"Je suis en France, et nos collègues qui sont de l'autre côté sont en Espagne". C'est un simple fil de fer, au milieu d'un champ loin de tout, qui marque ici la frontière entre les deux pays, comme le montrent ces bénévoles à notre équipe. Pour eux, cette extrémité sud n'est pas une fin, mais une porte vers le pays de nos voisins. L'équipe que l'on voit dans le reportage de TF1 ci-dessus suit le chemin le plus méridional de l'Hexagone, qui serpente entre France et Espagne. Des chemins parfois semés d'embûches, mais dont 17 kilomètres ont déjà été tracés par ces passionnés. 

La beauté de ces paysages, c'est leur meilleur atout pour faire vivre le village de Lamanère (Pyrénées-Orientales), certes proche de l'Espagne, mais très isolé. Parmi ces sentiers, celui des contrebandiers. Jusqu'au siècle dernier, au village, tous les habitants l'étaient un peu. Selon les besoins en nourritures, vêtements ou même pneus de camions dans les années 1930, ils traversaient la frontière au clair de lune, avant d'être récupérés de l'autre côté. Aujourd'hui encore, les habitants entretiennent des liens forts des deux côtés d'une ligne dont le trait s'estompe, à la faveur des accords de Schengen. Et les échanges, maintenant tout à fait légaux, se poursuivent.

Un bout du monde qui suscite des envies de défis sportifs. Axel Férard s'est ainsi entraîné dur pour relier à deux reprises le village le plus au nord au village le plus au sud du pays. D'abord à pied, en 25 jours, puis à vélo l'année dernière, en quinze jours. Il se souvient avec émotion de son arrivée à Lamanère.

Retrouvez la suite du reportage de TF1 à Lamanère dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage : A. Erhel, E. Alonso, L. Barbier

Tout
TF1 Info