Découverte et évasion

REPORTAGE - Voyage en Corse : à Capo di Feno, même les smartphones déconnectent

par La rédaction de TF1info | Reportage : Emmanuelle Rouillon
Publié le 3 septembre 2023 à 17h07
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 20h WE

C'est un petit coin de paradis, bien connu des Ajacciens.
Certains d’entre eux ont accepté de nous y emmener.
On y trouve une baie magnifique, nommée Capo di Feno.

La plage du bout du monde, comme on l'appelle parfois, a longtemps été gardée secrète par les Ajacciens. Entre mer et maquis, Capo pour les intimes, est un site classé paysage remarquable. Il faut se lever tôt pour avoir la chance de rencontrer Sébastien Ziller et ses ânes, qui viennent nettoyer le sable. Il n'y a pas de machines ici, on laisse la nature reprendre ses droits à son rythme, comme on le voit dans le reportage de TF1 ci-dessus.

Pas de borne téléphonique à proximité

Si vous venez sur les lieux, un détail ne vous échappera pas : il n'y a pas de réseau. Aucune borne téléphonique n'a été installée, à la demande des locaux. À quelques jours de la rentrée scolaire, c'est la déconnexion obligatoire pour les vacanciers, que l'on a croisés.

Lire aussi

Si la plage arrive à rester sauvage, c'est grâce aux gardes du littoral. Anthony Vinglin et ses collègues œuvrent tous les jours pour la préserver. Ils arpentent régulièrement la dune, qui abrite douze espèces végétales protégées. Capo di Feno doit son esprit à la nature qui l'entoure. Ses défenseurs ont dû se battre pour déjouer de gros projets immobiliers qui menaçaient la baie. 


La rédaction de TF1info | Reportage : Emmanuelle Rouillon

Tout
TF1 Info