À la découverte d'un des plus grands lagons de l'océan indien à Mayotte

Publié le 15 décembre 2020 à 20h33, mis à jour le 11 juin 2021 à 16h43

Source : JT 20h Semaine

Le premier parc naturel d'Outre-mer a été inaguré il y a dix ans à Mayotte. Il faut prendre de la hauteur pour apprécier au mieux cette découverte. Cap vers le sud de l'île.

Ce qui frappe dès le décollage, c'est ce lagon, l'un des plus beaux de l'océan indien. Des plages de sables fins, une forêt tropicale dense et humide et des villages colorés le long des côtes. Christophe Daniel, notre guide, survole Mayotte depuis un an. Au milieu de cette nature intacte se dresse le mont Choungui. Constitué par les restes d'un volcan, il culmine à près de 600 mètres de haut. Les lémuriens sont une espèce protégée, l'un des trésors de l'île. La partie sud est encore préservée. Des villages côtiers comme celui de Chirongui vivent essentiellement de l'élevage, et désormais du tourisme. Un Mahorais nous guide pour découvrir la mangrove. Cette forêt entre terre et mer est menacée à cause du réchauffement climatique. En quinze ans, elle a reculé de manière inquiétante.

Le sud de Mayotte, ce sont aussi des traditions qui se perpétuent au fil du temps. À la maison de l'artisanat de Mzouazia, accueil en couleurs et en fleurs. Mais le joyau de l'île, c'est le lagon, 1 000 km² d'eau turquoise protégée par une double barrière de corail. À l'intérieur, une faune marine exceptionnelle. les coraux sont totalement préservés. Des poissons tropicaux par milliers et des tortues marines qui se laissent approcher. Il y a à Mayotte sept îlots de sables blancs qui, au fil des saisons, changent de forme au gré des vents et des marées.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info