Le 20h

À la découverte de Fernando de Noronha, l’île paradisiaque du Brésil

Publié le 4 février 2021 à 20h38, mis à jour le 5 février 2021 à 0h28

Source : JT 20h Semaine

Pour étancher votre soif d'évasion, nos équipes vous emmènent à 400 km au large des côtes brésiliennes à la découverte Fernando de Noronha. Une île paradisiaque perdue au milieu de l'océan Atlantique.

Chaque matin, Juarez lève l'ancre pour explorer les eaux turquoises de son île. Cela fait 30 ans qu'il a posé ses valises à Fernando de Noronha. Situé à 400 km des côtes brésiliennes, au milieu de l'Atlantique, ce paradis traversé par une seule petite route compte 5 000 habitants et n'est accessible qu'à une poignée de privilégiés. Pour y séjourner, les touristes doivent payer une taxe écologique de 15 euros par jour.

L'île est classée au patrimoine mondial de l'Unesco et certains de ses sites sont particulièrement surveillés. Ici, on ne plaisante pas avec la préservation de l'environnement. Les visiteurs doivent se plier à des règles très strictes : temps de baignade chronométré, crème solaire interdite et défense de toucher à quoi que ce soit. Celui qui enfreint les règles s'expose à une amende de 750 euros.

Les taxes imposées aux touristes servent à financer des programmes de protection. À la nuit tombée, le biologiste Paulo nous emmène sur une plage interdite au public. De janvier à mai, ce sanctuaire est l'un des meilleurs endroits pour étudier la ponte des tortues marines. Alors qu'elles avaient disparu de l'île il y a 40 ans, les tortues viennent aujourd'hui par dizaines.

Si Fernando de Noronha est aussi préservé, c'est aussi parce qu'il n'y a pas de complexes hôteliers. Les touristes logent dans des maisons d'hôtes. Et n'espérez pas à vous y installer, il faut être originaire de l'île pour acheter une maison ou monter son entreprise. Sauf si vous avez conquis le cœur d'un habitant ou d'une habitante.


La rédaction TF1 Info