Au cœur des régions

Alhambra : les secrets d'un joyau de l’Andalousie

Publié le 18 mars 2021 à 20h36, mis à jour le 24 mars 2021 à 12h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'un des plus beaux palais du monde nous dévoile ses mystères. Victime depuis quelques années de surfréquentation touristique, l'Alhambra, construit à Grenade au XIVe siècle et classé au patrimoine de l'Unesco, a retrouvé le silence depuis un an.

Comme un prolongement de ces crêtes rocheuses, l'Alhambra surplombe Grenade, immobile, éternelle. Mais quelque chose a changé entre ses murs. Les files des touristes du monde entier sont évanouies, le brouhaha des passants disparu. Les rares visiteurs savourent un moment hors du temps. Un silence presque troublant dans le deuxième monument le plus visité d'Espagne.

Avant la pandémie avec 8 000 personnes se rendant chaque jour à l'Alhambra, il aurait été impensable de se retrouver tout seul au milieu de cet endroit emblématique. Aujourd'hui, c'est possible, il y a dix fois moins de visiteurs qu'en temps normal. "Il y a des lieux où il était très difficile d'intervenir, car il y avait trop de touristes", souligne Jésus Bermudez, conservateur en chef à l'Alhambra. À l'intérieur se cachent des trésors d'architecture islamique que même les rois catholiques se refusent à détruire après la reconquête au XVe siècle. Pour affirmer leur présence, ils ajoutent leurs propres fresques et gravures dans certaines pièces.

Pour que le voyage dans le temps soit total, même les légumes du potager de l'Alhambra ne sont pas choisis au hasard. Tout ce qu'on y a planté vient soit de l'époque musulmane soit de l'ère médiévale. Un jardin jalousement gardé par des rapaces.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info