Cette région de France abrite la plus forte concentration de phares au monde

par La rédaction de TF1info | Chronique de Julie Toméi
Publié le 2 février 2024 à 13h28

Source : Bonjour !

On la connait pour ses plages et sa gastronomie, mais la Bretagne offre aussi de sublimes monuments historiques à découvrir.
C’est dans cette région que l’on trouve la plus forte concentration de phares dans le monde.
Julie Toméi nous emmène sur les côtes bretonnes dans "Bonjour ! La Matinale TF1".

En ce jour de chandeleur, "Bonjour ! La Matinale TF1" nous propose de nous évader en terre bretonne. La Bretagne, pays de la crêpe, mais pas seulement. Julie Toméi nous explique que c’est aussi dans cette région que l’on trouve le plus de phares au monde ! Justement, elle nous embarque sur la route des phares, dans le Finistère, à la découverte de ces monuments historiques fascinants. 

D’où vient le mot phare ?

C’est en Bretagne que l’on trouve le plus de phares français. En effet, 75% d'entre eux se situent sur les côtes bretonnes, soit trois sur quatre. Toutefois, il n’est à la base pas une création française ou bretonne. En réalité, le mot phare vient de l’île égyptienne "Pharos", là où a été édifié le très célèbre phare d’Alexandrie, septième merveille du monde, aujourd’hui complètement détruit. Il avait pour fonction d’éclairer les navires et protéger les marins des naufrages. 

La route des phares : un road trip original

Elle démarre à Creuzon et termine à Ponthuval. Trézien, Kermovan, Saint-Mathieu, Stiff… La route des phares compte 20 édifices, tous classés monuments historiques. Parmi eux, le phare du Créac'h à Ouessant qui a la particularité d’être le premier à avoir indiqué le continent européen aux marins en provenance des Amériques. 

Le phare du "Petit Minou" à Plouzané se visite pour quatre euros en été et c’est un lieu idéal pour profiter du coucher du soleil. Pour les sportifs qui ne craignent pas de monter (beaucoup) d’escaliers, le phare de l’Île Vierge, à Plouguerneau, est pour vous. Pour atteindre le sommet, il vous faut gravir 365 marches, pas une de plus ! Il s’agit du phare le plus haut d’Europe avec ses 82,5 mètres et il vous offre une vue imprenable et grandiose sur la côte des Abers.

Si les marches ne sont pas votre tasse de thé, il est tout à fait possible d’en faire le tour en paddle ou en kayak. Et il est aussi possible d’y passer la nuit, puisque l’ancienne maison du gardien du phare accueille aujourd’hui un éco-gîte. Elle peut accueillir jusqu'à neuf personnes, qui, une fois la nuit tombée, sont comme seuls au monde.  


La rédaction de TF1info | Chronique de Julie Toméi

Tout
TF1 Info