Au cœur des régions

Californie : des Basques au pays des cow-boys

TF1 | Reportage J. Corbillon, B. Fenwick, M. Derrien
Publié le 18 avril 2022 à 20h34
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Partons en Californie sur les traces des derniers bergers venus du Pays Basque.
Presque un demi-million d'entre eux a émigré outre-Atlantique au siècle dernier.
Nous en avons retrouvé quelques-uns qui n'ont rien oublié de leurs racines.

Martin Etchamendy, berger basque, n'a pas oublié une parole des chansons que sa mère lui chantait quand il était petit. À 84 ans, il les chante encore dans les plaines de Californie. Une terre promise pour des Basques qui au XXe siècle émigrent en masse aux États-Unis. Car à l'époque dans les montages des Pyrénées, seul l'ainé héritait des terres familiales. Sixième d'une fratrie de sept enfants, Martin a très vite compris qu'il devait trouver du travail ailleurs.

"Chez nous, nous entendions très souvent parler de l'Amérique. Chez moi, c'était une légende, le berger américain dans le grand ouest, comme un rêve. J'ai pensé aux grands troupeaux. Et j'ai pensé que si quelqu'un peut le faire, moi, je le ferai", confie-t-il. Et il l'a fait. 60 ans plus tard, il est l'un des derniers Basques en Californie. Avec la crainte de voir disparaître ses traditions. Mais si l'on tend l'oreille, la relève est assurée. En basque, Johnny, son fils, propriétaire d'amandiers par milliers, lui dit que lorsque le temps viendra, il reprendra le troupeau.

L'enjeu de la transmission est presque vital pour leur communauté. Car s'ils étaient il y a un siècle un demi-million de Basques aux États-Unis, ils seraient désormais moins de cent mille. Leur émigration a cessé dans les années 60. Aujourd'hui, Bernard Arduain fait partie des rares détenteurs de recettes familiales qu'il partage volontiers. Et les Américains adorent. Des plats chauds et riches sous le soleil de Californie, ce n'était pas gagné d'avance, mais l'ingrédient de la convivialité a fait beaucoup.

Et lui aussi s'est assuré de la pérennité de son héritage en la personne de Stéphanie, sa nièce. Une Américaine qui toute petite a appris l'euskara avant même l'anglais. Leur vie est dans la ville californienne de Bakersfield, qui concentre l'une de plus importantes communautés basques des États-Unis.


TF1 | Reportage J. Corbillon, B. Fenwick, M. Derrien

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info