TF1 vous propose un voyage insolite dans le Périgord noir.
On y découvre un grand centre bouddhiste, ou un jardin avec plus de 4 000 variétés d’iris.
On peut aussi s’y déchausser pour suivre un pisteur animalier.

Savez-vous à quoi ressemble un chevreuil, un mulot, ou un daim et comment repérer leurs traces dans la nature ? Francis les connaît toutes sur le bout des doigts, comme il le démontre dans le reportage de TF1 ci-dessus. Il est pisteur animalier, un métier qui s’exerce obligatoirement sans chaussures. Ce lundi, le but n’est pas de voir des animaux, mais d’accompagner un groupe d’une dizaine de personnes à travers les forêts du Périgord noir, si denses qu’à certains endroits, elles ne laissent quasiment pas passer la lumière. Les enfants apprennent rapidement. Pour les adultes, il faudra plusieurs leçons avant de devenir de vrais pisteurs.

Centre bouddhiste en plein Périgord noir

Des millions de voisins invisibles peuplent les forêts du Périgord noir. Le chant des oiseaux y résonne. Mais depuis des dizaines d’années, on peut aussi entendre d’autres mélodies plus mystérieuses : un des plus grands centres bouddhistes du pays, installé en plein cœur de la Dordogne, à Saint-Léon-sur-Vézère. Plus de trois-cents personnes suivent un enseignement de cette religion venue du lointain Tibet. Des bouddhas au milieu de vieilles habitations périgourdines, un mélange surprenant né de la rencontre d’un industriel et d’un moine tibétain en 1975. Depuis, de plus en plus d’adeptes viennent méditer, et même vivre en ce lieu.

D'autres ont décidé de colorer la forêt. Christine est une passionnée, la plus grande collectionneuse d'iris au monde, avec plus de 4000 variétés, dont certaines sont sa propre création. On peut observer son jardin merveilleux au pied du château de Biron. 

La suite de notre reportage sur le Périgord Noir dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage : Yaël Chambon, Jean-Vincent Molinier, Florian Gourdin

Tout
TF1 Info