L'île d'Aurigny est un petit paradis pour les amoureux de la nature.
On la découvre à pied, à vélo et en train.

Elle n'est qu'à quelques kilomètres de la France, à trois-quarts d'heure de bateau. La petite île d'Aurigny est pourtant ben différente. Pour commencer, elle est anglaise. Passage obligé par la douane. "C'est très proche de chez nous et c'est assez dépaysant ", lance un touriste. Ce n'est rien de le dire, si les noms des rues sont français, c'est bien la seule chose familière pour les touristes, obligés de s'adapter.

Les huit kilomètres carrés de l'île se visitent facilement à vélo. En été, certains préfèrent monter à bord de ce train. Il est fait d'anciennes rames du métro londonien. Immersion garantie. Les conducteurs sont des bénévoles. Ils prennent un réel plaisir à passer du temps dans cette vieille locomotive.

En sillonnant l'île, les voyageurs découvrent les nombreuses fortifications. Construites au XIXe siècle, elles ont été renforcées par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, car Aurigny était un lieu très stratégique.

Beaucoup sont tombés sous le charme de l'île pour sa quiétude. Rien de tel qu'un dîner entre amis, face à la mer, sans rien autour. Pour apprécier l'hospitalité de l'île, les pubs sont l'endroit idéal.


TF1 | Reportage A. Lebranchu, A. Guérard, A. Santos

Tout
TF1 Info