Au cœur des régions

Évadez-vous sur la Côte de granit rose dans les Côtes-d'Armor

Publié le 24 avril 2021 à 20h33, mis à jour le 27 avril 2021 à 14h21
JT Perso

Source : JT 20h WE

Tous les week-ends, nous vous proposons un voyage de plusieurs milliers de kilomètres le long des côtes françaises. Celle où nous nous rendons ce soir est connue pour son étonnant granit rose. Elle attire plus d'un million de visiteurs chaque année.

"Vie en rose", "un condensé de biodiversité et de paysages naturels"... Chacun a un mot et une phrase pour qualifier la Côte de granit rose. Des paysages magnifiques dès le petit matin. Kelly, photographe, s'est levée très tôt pour capter les premières lueurs. L'émerveillement est au rendez-vous face à ce décor unique en Bretagne. "Il n'y a que trois endroits sur terre où on a du granit rose comme ça. On a tendance à vouloir aller à l'autre bout du monde pour voir des paysages magnifiques et on ne se rend pas forcément compte qu'on les a à portée de main".

Odile et Pierrick sont des enfants du pays. Tous deux sont géologues et connaissent l'histoire de ces chaos rocheux, étendus sur 10 km de long dans les Côtes-d'Armor. Avec eux, nous remontons les temps il y a 300 millions d'années. "Il y avait ici des montagnes, on parle de l'Everest breton. Et aux racines de ces montagnes sont montées des poches de magma". En refroidissant, le magma s'est transformé en granit. La pierre doit sa couleur rose à la présence d'oxydes de fer et en y regardant de plus près, elle offre une mosaïque de couleurs. "Le quartz qui a l'aspect du gros sel, le mica qui est noir et le feldspath, les gros cristaux qui sont de couleur rose".

Certains veulent inscrire la côte au patrimoine mondial de l'Unesco. "C'est un milieu fragile qu'il faut vraiment protéger, qu'on puisse le savourer, le contempler, mais en étant respectueux de ça". Un classement pour protéger le littoral, mais aussi pour mettre en avant le lien millénaire entre l'Homme et le granit. "Les Bretons l'ont utilisé au jour le jour dans leur quotidien pour les lavoirs, les fontaines, les monuments religieux, et même l'habitat".

En mer, le "Sant C'hireg" ajuste ses voiles avant de lancer enfin sa saison touristique. Cap vers l'île Rouzic et l'unique colonie des Fous de Bassan de France. "On a en gros 20 000 couples qui se rejoignent tous les ans sur le même nid". Emmanuel, le capitaine, ne se lasse jamais de ce paysage escarpé, écorché par l'érosion de la mer et du temps. "On a un recul qu'on ne peut pas voir par la terre : le blanc de l'écume qui vient sur le pied des roches, les ensoleillements. Là, passé comme ça juste à quelques encablures de la côte, ça donne quand même des paysages magnifiques".

Chaque année, la Côte de granit rose attire plus d'un million de visiteurs. Tous veulent se blottir dans ses bras et voir la vie en rose.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info