Le WE

La splendeur des cathédrales de bois en Russie

Publié le 13 mars 2021 à 20h34, mis à jour le 14 mars 2021 à 0h41
JT Perso

Source : JT 20h WE

Nous vous emmenons au nord de la Russie à la découverte des cathédrales de bois. Celles de l'île de Kizhi sont construites sans un seul clou. Ces bijoux sont aussi précieux que fragiles. Une huitième merveille du monde pour les habitants de la région.

Il nous fallait quitter Moscou, la capitale, prendre un train et un aéroglisseur pour rejoindre Kizhi en Carélie. En plein nord de la Russie, se pointe à l'horizon, l'église de la transfiguration du Seigneur, une merveille de l'architecture russe. Cette cathédrale de bois est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. La légende dit que ces églises en rondin furent construites au XVIIIe siècle par un seul artisan, sans un clou et à l'aide d'une seule hache qu'il jeta dans le lac par la suite.

Ce joyau est un miraculé, sauvé de la destruction certaine pendant la période soviétique par un homme qui parvint à convaincre le parti qui l'illustrait aussi le génie de la créativité prolétarienne. Dans les villages, les paysans peignent eux-mêmes les icônes. Ces tableaux naïfs illustrent un catéchisme orthodoxe et racontent une vie austère dictée par le climat.

Trois siècles plus tard, quelques artisans perpétuent le savoir-faire, sans utiliser des outils modernes. On les surnomme les bâtisseurs de Kizhi. L'hiver, à peine une cinquantaine de personnes vivent sur cette île. Au début du siècle dernier, on comptait des milliers d'églises en bois dans les plaines du nord de la Russie. Elles ont presque toutes disparu. Mais aujourd'hui, le renouveau orthodoxe fait resurgir ces merveilles dans les grandes villes comme à Saint-Pétersbourg. La suite dans le reportage ci-dessous.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info