Au cœur des régions

Les fascinantes Aiguilles d’Arves dans les Alpes

Publié le 15 février 2022 à 20h34, mis à jour le 18 février 2022 à 11h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les Aiguilles d’Arves surplombent la Maurienne avec leur célèbre tête de chat. Ces trois pics à la forme très singulière, les Savoyards militent depuis dix ans pour leur classement au patrimoine de l'Unesco.

Aux confins de la Savoie et du Dauphiné, elles pointent leurs aiguilles vers le ciel. Impressionnantes sculptures de pierre, monstres impassibles qui veillent sur la Maurienne depuis trente millions d'années. Cette trilogie céleste, visible à des kilomètres à la ronde, sont les montagnes les plus photographiées des Alpes françaises après le Mont-Blanc. La tête de chat, c'est ainsi que les Savoyards ont baptisé l'aiguille septentrionale.

Gardiens d'un restaurant d'altitude sur les hauteurs de la Toussuire, Christelle et Nicolas vivent en pleine montagne, à 2 200 mètres d'altitude. Au lever ou au coucher du soleil, ils ont photographié les Aiguilles d’Arves des centaines de fois. Elles sont inaccessibles pour le commun des mortels et cernées de couloirs d'avalanche. C'est en 1878 qu'un explorateur anglais réussit pour la première fois l'ascension de la plus haute aiguille.

Pour comprendre l'origine de ces montagnes à la forme si singulière, il faut remonter le temps, trente millions d'années en arrière. Ces colosses ont été poussés par la tectonique des plaques et façonnés par l'érosion. Plus de détails sur ce chef d'œuvre de la nature en perpétuelle évolution dans le reportage vidéo qui accompagne ce descriptif.

T F1 | Reportage C. Blampain, B. Gereys.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info