REPORTAGE - La Nouvelle-Calédonie surprend par la diversité de ses paysages, et notamment ses terres rouges qui donnent parfois à l'horizon des allures de planète Mars.

Et si on vous emmenait faire un tour sur une autre planète ? Là où se mêlent toutes les couleurs, toutes les textures, là où poussent des plantes qui n'existent que nulle part ailleurs. Là où les voyageurs se sentent seuls au monde. C'est un sol très riche en fer. Axelle, notre guide, est arrivée de métropole il y a 20 ans. Depuis, elle est devenue spécialiste de ce parc naturel qu'elle fait découvrir aux touristes.

La végétation est basse, car elle est à peine en train de repousser après plusieurs incendies. Et c'est très lent sur ces sols stériles, il faut 800 ans pour voir grandir une forêt. À quelques kilomètres, plus loin, se trouve une zone épargnée par le feu. C'est un tout autre décor, celui où vit le grand Kaori, 40 mètres de haut, 1000 ans d'âge et il est très bien entouré. C'est la même chose pour ce cagou, croisé au bord du chemin.

C'est la forêt noyée, moins dense, mais bien plus mystérieuse, faites seulement d'arbres morts. C'est une caractéristique des chênes gomme, des arbres qui vivaient ici avant d'être noyés par un lac artificiel il y a 60 ans. Ces sols rouges, sont présents partout dans le grand Sud calédonien jusque sur le littoral, sur les terres de tribus Kanak, installées au milieu de ce nuancier de couleurs. Quelques touches de rouge s'invitent même dans le bleu de l'océan Pacifique.


TF1 | Reportage : B. Augey, I. Zabala

Tout
TF1 Info