REPORTAGE - "Le village va mourir" : Étretat étouffe sous le poids du tourisme

par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Laura Adda et Lucas Lassale
Publié le 10 avril 2023 à 11h09

Source : JT 20h WE

Si la plupart des stations balnéaires se félicitent de l'afflux des touristes, ce n'est plus le cas d'Étretat, en Seine-Maritime.
La commune de 1200 habitants a accueilli l'an dernier un million et demi de visiteurs.
Beaucoup trop pour ce site naturel remarquable.

Le cadre est idyllique : des falaises qui surplombent la mer et le ciel bleu. Depuis quelques années, et notamment la sortie de la série "Lupin" sur Netflix début 2021, les falaises d'Étretat (Seine-Maritime) ont connu un important rebond dans leur fréquentation et les touristes viennent désormais du monde entier pour immortaliser ce paysage de carte postale. Mais dans le petit village de quatre kilomètres carré, la fréquentation devient pesante : files d'attente au restaurant, chez le glacier et même aux toilettes. 

Et ne cherchez pas de chambres, tous les hôtels sont complets. "Dès qu'il y a un rayon de soleil, Étretat est saturée, ça fait plaisir, il y a des gens, il y a de la vie, après ce n'est peut-être pas drôle pour les gens qui circulent dans Étretat, ça je peux le comprendre", reconnaît Karine Tombette, cogérante de l'hôtel des Falaises, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article.

"On va devenir une carte postale sans intérêt"

Car sur la route aussi, la situation est difficile pour les habitants. Dès l'entrée de la ville, des kilomètres de bouchon ralentissent la circulation et il faut compter une heure pour se garer. Marc Gauthier, agent de surveillance de la voie publique, est là pour réguler le trafic, mais ce n'est pas toujours évident. "Ça fait un peu n'importe quoi", déplore-t-il. Des résidentes voient leur village se transformer à chaque arrivée massive de touriste, un cauchemar dans leur vie quotidienne. Car Étretat, qui compte 1200 habitants à l'année, accueille désormais plus de 7000 touristes par jour pendant l'été. "Les commerces de bouche sont en train de fermer parce que leurs clients ne peuvent plus se garer. Les jeunes ne peuvent plus s'installer, le village va mourir, on va devenir une carte postale sans intérêt", s'inquiète l'une d'elles. Et en effet, environ 400 habitants ont quitté la commune au cours des vingt dernières années. 

Cet afflux de touristes commence également à avoir des conséquences visibles sur l'environnement. Sur la plage où les touristes ramassent souvent quelques galets pour les emporter en souvenirs, près de 600 kilos sont récoltés, les jours de haute fréquentation. "On en trouve régulièrement sur Internet, en vente sur eBay, dans des magasins touristiques qui n'ont rien à voir avec la France, comme le Japon, et on le constate nous-même tous les jours, normalement c'est passible d'une amende, mais dans la réalité de tous les jours, c'est difficile à contrôler", déplore Cosmo Danchin-Hamard, de l'association "Étretat demain". 

Les falaises pâtissent aussi du succès du site, alors que les piétinements à outrance provoquent une érosion. Shaï Mallet, membre d'"Étretat demain", alerte : "Le lieu est déjà fortement en danger". Les associations réclament une jauge pour réguler l'accès des touristes et préserver ce joyau de notre patrimoine. De son côté, le Réseau des Grands Sites de France, qui réunit des espaces touristiques comme le Mont-Saint Michel, la Dune du Pilat ou les falaises d'Étretat, communique sur le "hors-saison" pour tenter d'étalier la fréquentation et éviter un trop grand nombre de visiteurs sur une même période.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Laura Adda et Lucas Lassale

Tout
TF1 Info