L'Alta Murgia est connue pour ses steppes qui font penser à l'Asie centrale.
C'est aussi le pays des canyons et des dinosaures.
Mais la région recèle également de joyaux, comme un mystérieux château classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

On l'appelle le cœur de pierre des Pouilles, l'Alta Murgia. Une succession de plaines, les steppes italiennes. À première vue hostiles, elles renferment des trésors de géologie et d'architecture. Alma Palmirotta fait découvrir la région à cheval. Sous sa selle, une race rustique, le murgese, adapté pour fouler ces chemins rocailleux.

Après avoir traversé une quinzaine de kilomètres de plaines qui se ressemblent, nous découvrons, avec les cavaliers, un étonnant changement de relief. Le Pulo di Altamura, un affaissement dans le calcaire, avec 90 mètres de profondeur et près de deux kilomètres de circonférence. L'histoire d'Alta Murgia se lit dans ces sédiments. À 20 kilomètres de là, la carrière de Pontrelli est encore plus surprenante. En 1999, deux géologues explorent cette carrière en quête de pétrole et trouvent bien mieux : l'une des plus fortes concentrations d'empreintes de dinosaures au monde.

Marco Petruzzeli, géologue et paléontologue, a étudié presque chacune des 25.000 traces de pas. Elles appartiennent à des dinosaures herbivores, des nodosaurus et des hadrosauridés. Ils y pâturaient il y a 85 millions d'années. Lire les empreintes d'un dinosaure encore aujourd'hui est un petit miracle dû aux propriétés de la vase de l'époque qui figeait très rapidement. 

Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage Louise Malnoy, Chloé Duval, Vincent Brossard

Tout
TF1 Info