Sylvain Tesson : le choix d’un autre monde

Publié le 3 mars 2024 à 19h34, mis à jour le 3 mars 2024 à 20h28

Source : Sept à huit

PORTRAIT – Sylvain Tesson, l’écrivain baroudeur, reste fidèle à son serment d’enfance, celui de découvrir le monde pour trouver de la féerie dans le paysage. L’accident qui l’a défiguré est un révélateur de la valeur de sa vie.

Cela fait 30 ans qu’il parcourt le monde et le raconte. Même après l’accident qui a fracassé son visage, son corps et sa vie, il a voulu repartir. Car avec son voyage, sa marche, Sylvain Tesson estime ne pas avoir de raison d’être. C’est un miraculé un peu perché, un funambule de l'existence, assoiffé d’une liberté à laquelle ses parents lui ont donné goût dès son plus jeune âge.

Il a eu une enfance merveilleuse et des parents merveilleux, qui sont morts tous les deux. Philippe Tesson, son père, journaliste à l'esprit libre, est mort cette année. Sa mère Marie-Claude Tesson était médecin. Il a eu un souvenir d’une enfance assez délicieuse. Une seule chose était pour eux assez importante, la liberté. À sept ans, il s'échappait pour aller dormir dans les arbres du jardin. Son père dit qu’il a toujours été un enfant sauvage.

Pour essayer de retrouver son état d’enfance, il voyage. Il est en mouvement perpétuel. Il a traversé l’Himalaya à pied, les steppes d’Asie Centrale à cheval, fait le tour du monde à vélo, vécu en ermite dans une cabane, à chaque voyage un livre. Il dirait qu’une vie sans péril est une vie sans plaisir.

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info