Au sud du Sénégal, le delta du Saloum, un immense labyrinthe naturel, abrite l'une des plus grandes populations d'oiseaux d'Afrique.
Un trésor que les habitants apprennent à préserver dès leur plus jeune âge.

Lorsque le soleil se lève sur le delta du Sine Saloum, la quiétude de la région et ses paysages de puits de sels à la palette multicolore laissent sans voix. Un lieu unique qui compte 80.000 hectares de forêts de mangroves protégées, qui se dévoilent le long de canaux sinueux. Cette zone humide, à découvrir dans la vidéo en tête de cet article, abrite 60.000 nids d'oiseaux. Rien ne saurait perturber le tableau qui se renouvelle quotidiennement.

Entre mars et juin, les femmes s'en vont récolter les huîtres, nichées dans les canaux saumâtres du delta. À marée haute, elles doivent s'enfoncer jusqu'à la taille, à la recherche des huîtres sauvages qui poussent sur les racines des palétuviers. L'activité leur permet de gagner 300 euros par mois.

À quelques kilomètres, dans un paysage de savane désertique, Jean Goepp, directeur de l'association Nébéday au Sénégal, emmène les écoliers dans la mangrove afin de les sensibiliser pour en faire les gardiens de ce sanctuaire. Sur une côte, les jeunes ont installé un barrage anti-érosion en feuilles de palmiers tressées. Objectif : emprisonner le sable et regagner du terrain sur l'océan. De petites actions de la part des habitants du Sine Saloum, pour préserver cette nature qui le leur rend bien.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Sarah Sissmann, Ghislain Mendonça et Romane Koffi

Tout
TF1 Info