Comme tous les métiers, les hôtesses de l’air et les stewards ont leurs petits secrets.
Le personnel de bord est notamment autorisé à ouvrir la porte des toilettes même quand elles sont occupées, si des raisons de sécurité le justifient.
Les écouteurs emballés sur votre siège ont été utilisés par d’autres passagers avant vous.

Que l’on soit un habitué ou pas, il est toujours assez impressionnant de monter dans un avion ! Pour assurer son bon fonctionnement à bord, les stewards et hôtesses de l’air prennent soin de garder quelques secrets. 

Le pilote et le copilote ne mangent pas le même repas

Si, selon la classe dans laquelle ils se trouvent, les passagers d’un avion ne mangent pas les mêmes repas, c’est aussi le cas du pilote et le copilote. En cas d’intoxication, cette règle très importante peut sauver la vie de tous les passagers de l’avion. "Ils ne mangent donc jamais les mêmes choses", précise la responsable de l’école Avenir Naviguant Formation, Catherine Tastevin à Ouest-France. 

Le personnel de bord est autorisé à ouvrir la porte des toilettes de l’extérieur

Oups, il peut être gênant de savoir que pendant que vous faites tranquillement vos besoins, un membre du personnel puisse ouvrir la porte des toilettes de l’extérieur ! Rassurez-vous, personne ne s’amusera à le faire sans raison. L’équipage est autorisé à déverrouiller la porte en cas de malaise, vertige, mauvaise chute ou tout autre problème subi par un voyageur.

Les écouteurs prêtés dans les avions ne sont pas neufs

C’est certainement l’une des questions que nous nous sommes tous posés à bord d’un vol long-courrier : les écouteurs parfaitement emballés dans un sachet plastique sont-ils neufs ? Lorsque vous vous rendez compte qu’ils fonctionnent mal la plupart du temps, vous auriez pu deviner la réponse ! Il s’agit en effet d’écouteurs d’occasion, rapidement nettoyés après avoir été utilisés par d'autres passagers.

Les masques à oxygènes sont efficaces seulement 15 à 30 minutes

Enfin, si cette information n’est pas la plus rassurante de la liste, les masques à oxygène, mis à disposition en cas de problème de dépressurisation, ne peuvent vous permettre de respirer durant toute la durée du vol. "Les masques peuvent aider durant 15 à 30 minutes, selon la capacité respiratoire de chacun", déclare Koraly Pavrette, jeune titulaire d’un diplôme de PNC à Ouest-France. Ils permettent aux passagers de conserver un minimum d’oxygène le temps que le pilote descende à une altitude où l’air redevient respirable.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info